Fermeture de la librairie jusqu'au 07/12/2020

Ouvrir le feu ; correspondance croisée 1933-1983 Ouvrir le feu ; correspondance croisée 1933-1983
Ouvrir le feu ; correspondance croisée 1933-1983 Ouvrir le feu ; correspondance croisée 1933-1983

Ouvrir le feu ; correspondance croisée 1933-1983 (présentation Elisa Sclaunick ; essai de Jacques Dupin)

,

À propos

Réunie pour la première fois, et en intégralité, dans ce volume, la monumentale correspondance entre Joan Miró et le marchand d'art Pierre Matisse, fils du peintre Henri Matisse, couvre pas moins de cinquante années : de 1933, trois ans après leur première rencontre, à la mort de l'artiste en 1983. Cette durée n'impressionnerait toutefois que par son énormité numérique, si elle n'exprimait en même temps la longévité d'une collaboration et la constance d'une amitié qui furent toutes deux à l'épreuve de certains des grands bouleversements historiques, culturels et artistiques du XXe siècle. Pierre Matisse, établi à New York, devient le marchand de Joan Miró aux États-Unis en 1934, soit à l'heure du triomphe des fascismes, qui poussera de nombreux artistes d'Europe à s'exiler en Amérique ; deux ans avant le déclenchement de la guerre d'Espagne, qui affectera immédiatement l'artiste d'origine catalane ; et cinq ans avant l'éclatement du conflit mondial qui contribuera à déplacer de Paris à New York le premier pôle artistique planétaire. C'est au travers, et même à l'encontre, de ce contexte impossible, auquel s'ajoute bientôt la lente mais certaine éclipse de l'École de Paris au profit de l'expressionnisme abstrait, que se forge une relation de profonde confiance entre les deux hommes, et que Pierre Matisse parvient à faire reconnaître l'oeuvre de Miró outre- Atlantique. « Ouvrir le feu » : ces termes sont de Miró lui-même, qui, reconnaissant vite le destin de puissance culturelle promis aux États-Unis, exhorte son marchand à mener une « campagne courageuse et efficace à New York ». Et c'est bien au récit d'une sorte de bataille que cet échange de lettres - assimilé à un « roman épique » par l'auteure de l'édition - invite le lecteur, bataille dont les tenants et les aboutissants couvrent un très large spectre. Conflits politiques et guerriers, mutations des scènes artistiques, entraide et rivalités des marchands d'art, stratégies pour imposer l'oeuvre, recherche de commandes, organisation des expositions, accrochage des tableaux, élaboration des catalogues, règlement des questions matérielles et pécuniaires : l'ensemble de ces réalités composent un panorama qu'enrichissent au surplus des commentaires esthétiques, l'évocation de figures artistiques de l'époque, et les regards de Miró sur son travail. Cet ouvrage conséquent s'augmente d'un cahier d'illustrations inédites, d'un essai introductif de Jacques Dupin, ainsi que de lettres de ce dernier, d'André Breton et de Pierre Loeb, premier marchand parisien de Miró. Pierre Matisse (1900-1989), fils d'Henri Matisse, fut un marchand d'art franco-américain spécialiste de l'art moderne. Il consacra sa vie à faire connaître des peintres tels que Miró ou Chagall, dont il exposait les oeuvres dans sa galerie à New York.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9791092444773

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    792 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    1 225 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty