Criminels et victimes : quelle place pour la réconciliation , Criminels et victimes : quelle place pour la réconciliation ,
Criminels et victimes : quelle place pour la réconciliation , Criminels et victimes : quelle place pour la réconciliation ,

Criminels et victimes : quelle place pour la réconciliation ,

À propos

On considère habituellement l'infraction pénale comme une violation de la loi, dont l'Etat doit punir l'auteur. Pourtant, une infraction est aussi - surtout - une offense contre des personnes, des biens ou des relations. Avant de confier à d'autres (juges, avocats, procureurs, policiers) le soin de gérer leur problème, les personnes touchées par l'infraction ne pourraient-elles pas tenter de régler seules leur conflit ? Avec l'aide d'un médiateur, par exemple, les parties peuvent dialoguer et trouver ensemble les moyens de réparer les dommages causés. L'auteur peut prendre ses responsabilités, verser une somme d'argent à sa victime ou présenter des excuses. De son côté, la victime peut obtenir des explications, exprimer sa souffrance, être reconnue comme victime et - pourquoi pas ? - accorder son pardon. Il n'est pas toujours indispensable de punir un délinquant. Pour une bonne partie des infractions, les modes amiables de règlement des conflits constituent une alternative efficace à la justice pénale.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit privé > Droit pénal

  • EAN

    9782889060337

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Poids

    89 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty