Un mystère plus lointain que l'inconscient

Un mystère plus lointain que l'inconscient

Résumé

Qu'y a-t-il dans le regard étonné que le nouveau-né pose sur le monde? dans le "pourquoi" insistant de l'enfant? dans la sidération de l'adulte à l'écoute d'une note, d'un rythme, d'un trait d'esprit inouïs? dans le vol suspendu du danseur? Le surgissement d'un nouveau radical qui va bien au-delà du renouveau lié à la remémoration d'un signifiant refoulé, tel que Freud l'avait formulé. Il est la clé d'un lieu auquel le mot ne donne pas accès et que Lacan situait " plus loin" que l'inconscient. Mais comment s'approcher d'un tel lieu? L'acte de création semble y mener lorsqu'il offre à notre perception de quoi appréhender l'invisible, l'inouï. Et n'y a-t-il qu'une réponse à cet étonnement? Quelles instances psychiques met-il en jeu? Pour répondre à ces questions, la religion offre une piste intéressante: le choix inconscient que provoque le nouveau radical sera celui de l'hérétique (qui veut que l'étonnement subsiste) ou celui de l'inquisiteur (qui veut le voir abdiquer). C'est ainsi que certains philosophes contemporains -tel Alain Badiou - sont conduits, au nom du dogme chrétien inventé par saint Paul, à ne voir qu'une imposture dans l'étonnante universalité des lois de la Parole données par Moïse. L'étonnement est ce qui cesse avec le dogme: lorsqu'il est la voie par laquelle le sujet entre en résonance avec la loi et l'outrepasse; lorsqu'il rend le complexe d'OEdipe plus complexe en le renvoyant à son ancêtre Dionysos, dieu de ce qui sonne et résonne; lorsqu'il donne accès au nouveau absolu délivrable par le réel.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782700704099

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    306 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

Alain Didier-Weill

Après des études en psychiatrie (ancien interne des hôpitaux psychiatriques de la Seine - prix de L'Évolution psychiatrique), Alain Didier-Weill rencontre Jacques Lacan en 1968 et pendant 15 ans travaille très régulièrement avec lui en particulier sur les rapports qu'entretiennent la psychanalyse et la création artistique. Dans cette perspective, il élabore sur cette question certaines hypothèses dont Lacan lui demande de rendre compte, à plusieurs reprises, dans le cadre de son séminaire public.ÿCofondateur de l'association Coût Freudien, de l'Inter associatif européen de psychanalyse et du mouvement Insistance (2002), il est directeur de la revue Insistance. Art, psychanalyse, politique (érès). Il est l'auteur de nombreux livres dont Un mystère plus lointain que l'inconscient (Aubier, 2010), Les trois temps de la loi : Le commandement sidérant, l'injonction du surmoi et l'invocation musicale (Seuil, 2008), Invocations, Dionysos, Moïse, Saint Paul et Freud (Calmann-Lévy, 1998).ÿParallèlement à l'écriture théorique, il s'engage dans l'écriture théâtrale. La première pièce qu'il a écrit - Pol - est mise en scène en 1975 dans le cadre du Festival d'Automne et reçoit le prix U de la critique qui lui fut remis par Ionesco. Depuis, l'auteur a écrit 16 pièces dont 7 d'entre elles ont été publiées et mises en scène. Il est aussi l'auteur de 2 films dont l'un a été tourné à Paris (Quartier Lacan) et l'autre (The Caller) à New-York.

empty