Nos cabanes Nos cabanes
Nos cabanes Nos cabanes

À propos

47 % des vertébrés disparus en dix ans : faut qu'on se refasse une cabane, mais avec des idées au lieu de branches de saule, des images à la place de lièvres géants, des histoires à la place des choses. Olivier Cadiot Il faut faire des cabanes en effet, pas pour tourner le dos aux conditions du monde présent, retrouver des fables d'enfance ou vivre de peu ; Mais pour braver ce monde, pour l'habiter autrement, pour l'élargir. Marielle Macé les explore, les traverse, en invente à son tour. Cabanes élevées sur les ZAD, sur les places. Cabanes bâties dans l'écoute renouvelée de la nature, dans l'élargissement résolu du « parlement » des vivants, dans l'imagination d'autres façons de dire « nous ». Cabanes de pensées et de phrases, qui ne sauraient réparer la violence faite aux vies, mais qui y répliquent en réclamant très matériellement un autre monde, qu'elles appellent à elles et que déjà elles prouvent. Marielle Macé est née en 1973. Ses livres prennent la littérature pour alliée dans la compréhen- sion de la vie commune. Ils font des manières d'être et des façons de faire l'arène même de nos disputes et de nos engagements.

Rayons : Littérature générale > Récit > Récit autre

  • EAN

    9782378560157

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    122 Pages

  • Longueur

    16 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    92 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marielle Macé

Marielle Macé est née en 1973. Ses livres prennent la littérature pour alliée dans la compréhension de la vie commune. Ils font des « manières d'être » et des « façons de faire » l'arène même de nos disputes et de nos engagements.ÿElle enseigne la littérature et a publié : Le Temps de l'essai (Belin, 2006), Façons de lire, manières d'être (Gallimard, 2011), et Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016).

empty