Genres urbains ; autour d'Annie Fourcaut Genres urbains ; autour d'Annie Fourcaut
Genres urbains ; autour d'Annie Fourcaut Genres urbains ; autour d'Annie Fourcaut

Genres urbains ; autour d'Annie Fourcaut

À propos

Genres urbains est un ouvrage collectif de recherche en histoire urbaine dédié à une figure majeure de la discipline, Annie Fourcaut. Historienne du fait urbain, elle a tracé un parcours exemplaire d'enseignante et de chercheure en histoire. Après Femmes à l'usine, (1981) puis Bobigny, banlieue rouge (1986) elle a publié chez Créaphis La banlieue en morceaux (2000). Ces trois ouvrages ouvrent des voies qui conduisent de l'histoire sociale et politique - telle qu'on la pratiquait dans les années 1970 dans le sillage de l'histoire économique « labroussienne » (Ernest Labrousse) -, à une nouvelle histoire urbaine enrichie des recherches dans le domaine culturel et notamment des études visuelles (photo et cinéma). Le livre propose un retour sur cette évolution et une exploration des pistes de recherches qui la prolongent dans autant de « genres » de l'histoire urbaine. Le titre est un clin d'oeil à une librairie parisienne (qui porte ce nom au singulier) dont l'engagement en direction de la valorisation des études urbaines est déterminant depuis des années. Les textes rassemblés ont des statuts divers - synthèses de travaux accomplis, témoignages ou projets nouveaux - qui portent eux aussi la marque de sa dédicataire. Ils émanent de personnalités académiques ou professionnelles de l'urbain, d'anciens étudiants, de chercheurs. Les auteurs sont pour la plupart des historiens mais des contributions d'urbanistes, de sociologues, de politistes et de géographes, d'architectes, d'acteurs et de décideurs de la ville (élargie aux métropoles comme le Grand Paris) apportent à l'ouvrage une dimension pluridisciplinaire. Ainsi, chaque partie se clôt sur un texte plus sensible, témoignage de l'influence d'Annie Fourcaut sur la pensée de leur auteur ou manifestation d'un compagnonnage intellectuel ou institutionnel. Genres urbains s'adresse ainsi à un public diversifié d'observateurs du changement urbain et social. Les quatre parties correspondent à des grands chantiers qu'Annie Fourcaut a elle-même investis, sur le plan thématique, politique et méthodologique. La première, « Du social à l'urbain », met en avant la conviction qu'étudier l'histoire des villes, c'est toujours faire de l'histoire sociale. La deuxième, « Quelle était belle la banlieue », rappelle que les banlieues ont été son premier territoire d'étude et en examine l'évolution et les représentations. La troisième partie « Des habits neufs pour la politique de la ville », porte sur la question de la gouvernance, des politiques urbaines et de leur évolution dans le temps. Enfin, la quatrième partie, « Banc d'essai des modernités », s'efforce de montrer en quoi l'étude de ces politiques appliquées dans les territoires populaires offre la possibilité de penser autrement la ville. Textes, images et documents de : (par ordre d'apparition dans le livre) Danièle Voldman, Charlotte Vorms, Loïc Vadelorge, Thibault Tellier, Emmanuel Bellanger, Viviane Claude, Isabelle Backouche, Martine Berger, Simon Ronai, Camille Canteux, Takao Nakano, Frédéric Saly-Gioccanti, Marie-Hélène Bacqué, Sylvie Fol, Paul Chemetov, Pierre Gaudin, Emmanuel Bellanger, Fréadéric Moret, Emmanuelle Le Goullon, Antoine Prost, Florence Bourillon, Diego Beija de Souza, Rémi Baudouï, Laurent Coudroy de Lille, Jean-Pierre Frey, Pierre Mansat.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France

  • EAN

    9782354281465

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    382 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    705 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty