Nous deux moins toi

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Nous deux moins toi

Fraîchement quitté, le narrateur examine au scalpel les différents états de sa solitude forcée: faut-il rester drapé dans sa dignité? se mettre en quatre pour récupérer la félonne? écumer les boîtes de nuit en draguant à tour de bras? ou se livrer plus confortablement aux plaisirs solitaires? il est vrai que la tâche est moins facile quand on s'appelle jean-claude, qu'on est plus intelligent que beau et qu'on tente de dissimuler, derrière un sens féroce de la caricature, une sensibilité vive et lucide.

  • EAN 9782290012437
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 192 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Didier Tronchet

Tronchet est né en 1958 à Béthune. Il commence par étudier le droit avant d'obtenir un diplôme de l'école supérieure de journalisme de Lille. De 1980 à 1986, il est journaliste et publie les premières planches de Raymond Calbuth dans une revue lilloise. En 1986 il scénarise Raoul Fulgurex (qui obtient l'Alph-Art de l'humour), série dessinée par Dominique Gelli aux Editions Glénat, et lance en 1987 Les Damnés de la terre associés. Jean-Claude Tergal paraît chez Fluide Glacial dès 1990. Il collabore parallèlement à de nombreux magazines comme "L'Echo des Savanes", "VSD" ou "Fluide Glacial" chez qui il commence à concevoir La Bite à Urbain et Sacré Jésus, publiés chez Delcourt. En 1994, il signe un superbe roman-BD en compagnie d'Anne Sibran, Le Quartier évanoui paru chez Glénat, puis réédité chez Vents d'Ouest en grand format. Il fait une entrée remarquée dansla collection Aire Libre de Dupuis en 1997 avec Houppeland. Fanatique de bicyclette, il a sorti chez Plon en 2000 un Petit Traité de Vélosophie succulent. Tronchet dispose d'un sens de la formule redoutablement efficace, d'une imagination débridée et d'un humour bien à lui. Il conjugue les talents de dessinateur, écrivain, scénariste, homme de théâtre, et de cinéma en réalisant son premier long-métrage, Le Nouveau Jean-Claude. L'humour a trouvé son maître !

empty