La démocratie aux marges La démocratie aux marges
La démocratie aux marges La démocratie aux marges

La démocratie aux marges (préface Alain Caillé)

À propos

Résumons en quelques mots la vulgate, hyperdominante, à laquelle David Graeber s'en prend dans ce livre avec allégresse : la démocratie est une invention occidentale, due aux Grecs de l'Antiquité, puis ravivée aux XVIIe et XVIIIe siècles en Europe et aux États-Unis, qui en sont à la fois le berceau et la terre d'accueil par excellence. Non, ce n'est pas la «culture occidentale» qui a fait apparaître et prospérer la démocratie. Bien plus : si l'on entend le mot «culture» au sens anthropologique, il apparaît que la culture occidentale est introuvable. Et si l'on entend par ce mot la culture des lettrés, alors il n'est pas difficile de vérifier que ces derniers, en Occident comme en Orient, se sont constamment opposés à la démocratie. Celle-ci, défend Graeber, ne naît et ne vit en réalité que dans les marges des systèmes de pouvoir : elle est indissociable de l'anarchie. Une réflexion puissante, qui invite à mettre en question de façon radicale nos systèmes politiques contemporains et leur histoire.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782081445321

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty