La forme du monde

Résumé

« Au fil de l'ascension, une belle montagne, sur l'autre versant de la vallée, se révéla progressivement dans toute sa masse et m'apparut comme un cône gigantesque : elle "prit forme" tandis que je m'élevais, son dessin d'ensemble ne me devenant perceptible que quand j'eus atteint une certaine altitude. Voici l'intérêt de prendre de la hauteur : la forme du monde, cachée pour le passant des fonds de vallée, nous apparaît miraculeusement à mesure que nous montons. Elle devait être assez somptueuse cette montagne, car je me rappelle m'être émue d'un petit banc, vraiment tout seul sur un épaulement, posé devant la majesté de la chaîne comme au bord de l'infini ». Belinda Cannone est une marcheuse, et même lorsqu'elle danse, elle marche encore puisqu'elle pratique le tango. La randonnée de haute montagne, dans les Alpes surtout, a constamment nourri son imaginaire, sa vision du monde et ses métaphores. Ce nouvel essai, qui s'inscrit dans le prolongement de S'émerveiller et de Un Chêne, enrichit sa réflexion sur les manières d'habiter poétiquement notre monde fragile.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782081430419
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 146 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 13 cm

Rayon(s) : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

Belinda Cannone

Belinda Cannone a récemment publié L'Ecriture du désir (Prix de l'essai de l'Académie française) et Le Sentiment d'imposture (Grand Prix de l'essai de la Société des gens de lettres). Ses romans sont empreints d'" une forme nouvelle de littérature qui sait allier la profondeur de la réflexion existentielle à la jouissance esthétique d'une fiction " (Robert Misrahi) : Dernières Promenades à Petropolis, L'Ile au nadir, Trois Nuits d'un personnage et Lent Delta.

empty