Apprendre à vivre

À propos

On apprend à vivre en apprenant à philosopher : cette évidence mérite d'être rappelée à tous ceux qui voient dans la philosophie une simple formation à l'esprit critique, un ensemble de techniques d'argumentation permettant de brillantes - mais peu fécondes - dissertations... La philosophie va bien au-delà des grandes notions abstraites, elle nous parle de vie bonne, de sagesse, de la finalité de nos existences. À travers elle, nous tentons de vaincre notre angoisse d'être mortels sans le secours des religions et de répondre à la question de notre salut. Fort de cette conviction, Luc Ferry nous entraîne dans un passionnant voyage à travers l'histoire de la philosophie, de la sagesse antique à la déconstruction contemporaine en passant par la naissance du christianisme, l'humanisme et la postmodernité. Au terme de cet enseignement, qui allie avec brio la clarté et la profondeur, le lecteur est plus instruit - il est aussi plus libre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782081342644

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Luc Ferry

Agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d'Etat en sciences politiques, Luc Ferry mène d'abord une carrière d'enseignant et de philosophe. Entre 1984 et 1985, il publie les trois tomes de sa 'Philosophie politique', dont il écrit le dernier avec Alain Renaut. Cette collaboration se poursuit notamment avec, 'La pensée 68 - Essai sur l'antihumanisme' et 'Système et critique' en 1985, et avec 'Heidegger et les modernes', en 1988. En 1992 paraît 'Le nouvel ordre écologique - l'arbre, l'animal et l'homme', traduit en plus de quinze langues, qui lui vaut le prix Médicis essais ainsi que le prix Jean-Jacques Rousseau. Intellectuel très médiatisé, il mène en parallèle une carrière politique discrète avant d'entrer au gouvernement en mai 2002, à cinquante et un ans, en tant que ministre de la Jeunesse, de l'Education et de la Recherche. Il préside en effet depuis 1994 le Conseil national des programmes et participe en 1997 à la commission présidée par Pierre Truche pour la réforme de la justice. Après la refonte ministérielle de mars 2004, lors de laquelle il quitte ses fonctions, il est nommé président délégué du conseil d'analyse de la société (CAS) et entre au Conseil économique et social.

empty