L'invention de la figure

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Ce livre conclut une série d'études sur les systèmes d'écriture et leurs liens avec les images. Ils sont issus du postulat selon lequel « l'écriture est née de l'image et (.) son efficacité ne procède que d'elle » (L'Image écrite). C'est le support de l'image - et la « pensée de l'écran » qu'il induit - qui avait semblé déterminant dans l'invention de l'écriture. Mais quel statut réserver dès lors à ses figures? L'hypothèse avancée ici est que la notion même de « figure » est due à l'invention de l'alphabet, dans la mesure où la « lettre » a introduit pour la première fois dans la pensée théorique le concept d'« élément », et avec lui celui d'«unité visuelle distinctive ». Cette hypothèse éclaire sous un jour nouveau la genèse des écritures figuratives. Elle montre aussi que la nature d'une écriture donnée suscite, chez ceux qui la pratiquent, une expertise particulière du regard, qui ne manque pas d'influer sur leur conception de l'image. Le phénomène a été observé en Chine, où l'intuition du regard-lecteur a conduit à la calligraphie puis au "paysage lettré". Une enquête devait être menée dans la civilisation de l'alphabet. C'est ainsi que l'on tentera d'identifier les « figures de l'alphabet », et de montrer comment la typographie latine a créé une véritable « langue écrite ».

  • EAN 9782081266018
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 203 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 14 cm

Rayon(s) : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

Anne-Marie Christin

Anne-Marie Christin est professeur émérite à l'université Paris VII – Denis Diderot – où elle a créé le Centre d'étude de l'écriture, laboratoire associé au CNRS. Elle a dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont l'Histoire de l'écriture, et L'image écrite ou la déraison graphique chez Flammarion.

empty