Quartier Lacan

À propos

Plus de vingt ans après sa mort, le 9 septembre 1981, Jacques Lacan reste encore paradoxalement un personnage à découvrir. Très réticent face à ce qu'il appelait la «poubellication», il n'aimait guère rendre publics ses opinions, ses pensées et même son travail. Il n'a publié son célèbre recueil de textes, les Écrits, qu'à l'âge de soixante-cinq ans et ne se confiait que très rarement au-delà du cercle des intimes ou de ses disciples dans le milieu de la psychanalyse. Comment commençait-on une analyse avec Lacan ? Que disait-il et comment agissait-il «en privé» ? Pourquoi son enseignement de la psychanalyse a-t-il tant fasciné ses auditeurs ? Pourquoi son rayonnement fut-il exceptionnel non seulement dans le champ de la «santé mentale» mais aussi dans celui de la pensée contemporaine, en France comme à l'étranger ? Ce grand théoricien, souvent réputé illisible, fut-il aussi un grand clinicien ? À ces questions et à bien d'autres, les témoignages de treize psychanalystes d'origines très différentes, qui furent, pour certains dès l'après-guerre, des membres de son entourage immédiat, et quasiment tous en cure ou en «contrôle» sur le divan de la rue de Lille, fournissent autant de réponses. Ces propos très libres, souvent «intimes», à l'occasion critiques, apportent un éclairage original sur un personnage d'exception. Ils ont été suscités par Alain Didier-Weill qui a eu avec Lacan l'expérience d'un dialogue analytique privé et public dans le cadre de son Séminaire.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

  • EAN

    9782081249882

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    265 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Didier-Weill

Après des études en psychiatrie (ancien interne des hôpitaux psychiatriques de la Seine - prix de L'Évolution psychiatrique), Alain Didier-Weill rencontre Jacques Lacan en 1968 et pendant 15 ans travaille très régulièrement avec lui en particulier sur les rapports qu'entretiennent la psychanalyse et la création artistique. Dans cette perspective, il élabore sur cette question certaines hypothèses dont Lacan lui demande de rendre compte, à plusieurs reprises, dans le cadre de son séminaire public.ÿCofondateur de l'association Coût Freudien, de l'Inter associatif européen de psychanalyse et du mouvement Insistance (2002), il est directeur de la revue Insistance. Art, psychanalyse, politique (érès). Il est l'auteur de nombreux livres dont Un mystère plus lointain que l'inconscient (Aubier, 2010), Les trois temps de la loi : Le commandement sidérant, l'injonction du surmoi et l'invocation musicale (Seuil, 2008), Invocations, Dionysos, Moïse, Saint Paul et Freud (Calmann-Lévy, 1998).ÿParallèlement à l'écriture théorique, il s'engage dans l'écriture théâtrale. La première pièce qu'il a écrit - Pol - est mise en scène en 1975 dans le cadre du Festival d'Automne et reçoit le prix U de la critique qui lui fut remis par Ionesco. Depuis, l'auteur a écrit 16 pièces dont 7 d'entre elles ont été publiées et mises en scène. Il est aussi l'auteur de 2 films dont l'un a été tourné à Paris (Quartier Lacan) et l'autre (The Caller) à New-York.

empty